Expositions « Bikini » à Paris, New-York et Milan en 2016

Exposition  » Le Bikini a 70 ans »

Galerie Joseph rue Froissart à Paris

 

À l’occasion des 70 ans de la création du Bikini, la plus glamour des inventions françaises, et de la sortie du livre « Bikini, la légende » par Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, aux Editions Michel Lafon, la Galerie Joseph-Froissart présente pendant tout l’été, une exposition retraçant l’histoire du fameux deux pièces et de son créateur Louis Réard.

1 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

70 clichés, des deux-pièces vintage et leur processus de création ainsi que la vidéo du tout premier défilé de maillots à la piscine Molitor retracent l’histoire de cet accessoire devenu mythique.

5 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

Marilyn Monroe, Brigitte Bardot, Ava Gardner, Elizabeth Taylor, Ursula Andress dans « James Bond contre Dr No » … Les icônes hollywoodiennes, devenues le temps d’une image, des naïades sublimées dans leur maillot, ont permis au bikini de s’imposer comme un accessoire incontournable depuis 70 ans.

8 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau sont aussi propriétaires de la plus grande collection privée de Balnéaire dans le monde mais également les biographes de Louis Réard, l’inventeur du Bikini. Louis Réard, un ingénieur français, s’intéresse au marché du maillot de bain et du balnéaire dès les années 30. En juin 1946, il dépose le brevet de son nouveau deux-pièces sous divers noms, dont celui de Bikini, un ensemble d’îles du Pacifique.

« Le plus petit maillot de bain du monde », présenté lors d’un défilé à la piscine Molitor, n’attire pourtant pas le Tout-Paris mais fait parler de lui. Entre curiosité et indignation, les Parisiennes jugent d’abord cet accessoire « trop vulgaire »… Pourtant, un mythe est né !

7 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

70 ans plus tard, le bikini est un des maillots de bain le plus porté dans le monde. Un retournement de situation en partie dû au changement de mentalité d’après-guerre et à l’intérêt des célébrités hollywoodiennes pour le bikini.

9 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

Pour les amoureux de mode, d’histoire et d’anecdotes, un rendez-vous  pour découvrir cette rétrospective glamour au cœur de la belle Galerie Joseph-Froissart au 7 rue de Froissart  dans le Marais à Paris.

11 BIKINI-Galerie-Joseph- Nuits de Satin

 

Une belle campagne publicitaire!!!

3 Bikini Tour Eiffel Nuits de SatinBikini et la Tour Eiffel

4 BIKINI  La Seine-Galerie-Joseph- Nuits de SatinBikini au bord de la Seine et devant les Invalides

3 BIKINI Champs Elysées-Galerie-Joseph- Nuits de SatinBikini sur les Champs Elysées

 

2 Ghislaine Rayer BIKINI Nuits de SatinMelissa Regan, commissaire d’exposition et Ghislaine Rayer

12 Ghislaine Rayer BIKINI-Galerie Joseph-

 Exposition à New-York   

  « The Tunnel »  269 11th Avenue 

Manhattan – New-York – September 2016

 

Exposition Bikini Nuits de Satin à New-York

An exhibition dedicated to iconic swimwear to mark the 70th Anniversary of Bikini.

The Bikini exhibition, was curated by Ghislaine Rayer and Patrice Gaulupeau,  world-famous swimwear collectors and writers of the book ‘Bikini, The Legend’.

The exhibition’s opening night commenced on September 21 with a cocktail networking event and continued through the duration of Interfilière New York.

exposition-bikini-nuits-de-satin-new-york-0

Focus sur les bikinis des années 60/70 : « L’âge d’or du Bikini »

exposition-bikini-nuits-de-satin-new-york-1

exposition-bikini-nuits-de-satin-new-york-2

exposition-bikini-nuits-de-satin-new-york-3

exposition-bikini-nuits-de-satin-new-york-4

 Exposition à Milan

durant la Fashion Week

 Linea Intima Point

Officina 14 Via Tortona 14 – Milano

Durante la serata Presentazione di una selezione della collezione storica di Bikini Saranno rilasciate alcune dediche personali dagli autori

Durante la Fashion Week a Milano con un Cocktail per la presentazione in anteprima per l’Italia del libro “BIKINI LA LÉGENDE” Intervengono Madame Ghislaine Rayer e Monsieur Patrice Gaulupeau, autori.

invito-70-anni-del-bikini

bikini-la-legende-ghislaine-rayer

bikini-la-legende-ghislaine-rayer-et-marco-pisani-a-milan

Marco Pisani, fondateur du magazine Linea Intima et organisateur de l’événement avec Ghislaine Rayer

….

 

 

 

 

Exposition « Les 70 Ans du Bikini » en 2016

EXPOSITION « LES 70 ANS DU BIKINI »

9 au 24 Juillet 2016

Espace de la Sucrière à Lyon

LYON MODE CITY 625X330

Pour faire suite au défilé événement à la Piscine Molitor en juillet 2015, Mode City a organisé, à l’Espace de la Sucrière, une exposition pour les 70 ans du Bikini, qui retrace l’origine et le développement planétaire de cette invention française devenue iconique.

En collaboration avec Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, experts collectionneurs qui ont puisé dans leur collection privée «Nuits de Satin» des pièces mythiques racontant l’évolution du maillot de bain.

Inaugurée par le Sénateur Maire de Lyon, Gérard Collomb, cette exposition a connu un franc succès.

lyon exposition bikini

HISTOIRE DU BALNEAIRE

Du costume de bain « petit marin » 1890 jusqu’au maillot 1 pièce de la période New-look.

4 Maillot de bain 1900 Nuits de SatinCostume de Bain 1880 en serge et maillot de bain 1910 en laine

5 Maillot de bain 1930 Nuits de SatinMaillot de nage JANTZEN 1925 pour femme en laine bordeaux et maillot 2 pièces en laine bordeaux de 1936.

6 Maillots de bain 1930.40 Nuits de SatinMaillot de bain  bleu roi « GANTNER of California » – modèle « Floating bra » avec soutien-gorge en maille intégré de la fin des années 30, maillot de bain américain en lin et coton mélangé beige, côtés smockés, haut baleiné et doublé satin de coton et  2 pièces en coton à larges rayures bleue, jaune, orange et grise, culotte entièrement réalisée en smocks des années 40.

8 Maillots de bain 1950 Nuits de SatinMaillots une pièce des années 50

9 Maillot de bain 1950 Nuits de Satin

7 Maillot de bain 1950 Nuits de Satin.jpg

Maillot gaine 1 pièce LIBRON-KESTOS de 1948 en imprimé floral à bandes seersucker mats et brillantes.

 

Maillot 1 pièce JANTZEN Sun Clothes en nylon gaufré bleu à taches noires, culotte bouffante et dos en smocks- Maillots une pièce en lastex LIBRON des années 50.

13 Maillot de bain 1950 Nuits de Satin

Maillot gaine 1 pièce en lastex imprimé façon vitrail. de 1948, marque CATALAN, modèle Véronica de Lyon « Le Maillot gaine qui idéalise le corps de la femme » – Maillot 1 pièce CATALAN en polyamide rouge à carreaux noirs et blancs, fil rilsan  – 1960’ – Créations TROPIC France – 1948 – Maillot LIBRON-VAHINE-KESTOS Paris à jupette, en nylon imprimé fleurs, époque « New-Look » haut baleiné Maillot 1 pièce en polyamide à carreaux roses et blancs, haut noir, fil rilsan – 1950’ –  Maillot en vichy bleu marine doublé de polyamide bleu, style pin-up.

14 Maillot de bain 1950.60 Nuits de Satin.jpg

15Maillot de bain 1950 Nuits de Satin Maillots couture de marque CATALAN de 1948 en tissu élastique Blafo « le Maillot gaine qui idéalise le corps de la femme ».

 

BIKINI STORY

Corner historique sur l’histoire du bikini et son inventeur Louis Réard dont le mythique Bikini lamé or de Miss Réard datant de 1948, des maillots 2 pièces Réard avec leur boite d’origine et leur photo de présentation à Molitor en 1951.

 

Louis Réard, qui est connu à Paris depuis 1928 pour être un spécialiste de la maille, va s’intéresser dès les années 30 au marché prometteur du maillot de bain et du balnéaire. Ayant la certitude que les îles du Pacifique seraient un bon vecteur publicitaire pour sa marque, il dépose en Juin 1946 de nombreux noms exotiques, dont celui d’une île dont on parle beaucoup et qui sera le lieu de la prochaine explosion nucléaire : Bikini ! Le premier coup de génie de Louis Réard est d’avoir déposé le nom Bikini avant même que le monde entier connaisse son existence, le deuxième coup de génie sera d’associer son maillot de bain le plus révolutionnaire à l’explosion nucléaire pacifique du 1er juillet 46.

18- Maillot Reard Nuits de Satin

Les Fêtes de l’Eau qui se tiennent chaque année à Paris, à la piscine Molitor, sont le rendez-vous incontournable du Tout Paris médiatique et des professionnels de l’industrie balnéaire. C’est donc à  Molitor qu’il dévoilera son nouveau maillot de bain le 5 Juillet de cette même année. Ami de longue date avec Henri Varna, le directeur du Casino de Paris, c’est évidemment à une de ces danseuses, Micheline Bernardini, que Louis Réard confiera la délicate mission de présenter le plus petit maillot de bain jamais fabriqué.

Son invention s’imposera doucement et révolutionnera le monde de la mode à tout jamais. Depuis la fin des années 60, chaque été, dans le monde entier, des millions de femmes portent un Bikini sans que cette mode semble pouvoir s’arrêter. Créateur inspiré, les coups de génie de Louis Réard ne suffiront pas à faire de lui le styliste reconnu qu’il aurait dû être, mais sa plus grande trouvaille est peut-être d’avoir popularisé le nom d’un lieu géographique microscopique pour en faire un nom propre mondialement connu. Ils sont rares les mots qui sont écrits et compris de façon identique dans toutes les langues, dans tous les pays, sur tous les continents, et c’est peut-être ce dont Louis Réard aurait pu être le plus fier.

19- Maillot Reard Nuits de Satin1948 – Bikini historique en lurex doré de « Miss Réard ».

17  Maillot Reard Nuits de Satin1951 – Maillot 2 pièces « REARD of California » en coton vert à pois blancs, modèle « Fascination » – Culotte haute et soutien-gorge triangle.

16 Maillot Reard Nuits de Satin1951 – Maillot 2 pièces « REARD of CALIFORNIA » en coton noir et blanc, modèle « Mamzelle B… » – Culotte haute et soutien-gorge triangle.

Hongrie 20121951 – Maillot 2 pièces « REARD of California » en coton imprimé ethnique, modèle « Broadway » – Culotte haute et soutien-gorge triangle.

 

 

SIXTIES KINI :

Corner d’une vingtaine de bikinis avec des photos de célébrités de l’époque 50/60’.

24 bikini 1960 nuits de satin (2)Bikini BLEYLE des années 60, Modèle ‘Betsy’ en coton rose et broderie anglaise imprimée. Culotte doublée et soutien-gorge agrémentés de volants. 

expo-lyon-ambiance-6w

bikini exposition lyon wBikini  en crochet de coton noir, doublé maille polyamide nude, de marque MAREKA Nice, Modèle Lucrèce et Bikini CARVEN en polyamide marron, accessoirisé de boules de liège  .

7b maillot de bain 1950 nuits de satinBikini marine à pois jaune en polyamide de marque WILLOW BAY et Bikini en coton blanc et broderie anglaise jaune MAREKA des années 60.

20 bikini 1950.60 nuits de satinMaillot 2 pièces en nylon imprimé Corsets CHARMEREINE.

MOVIES KINI 

Corner « OSS 117  Rio ne répond plus » avec Jean Dujardin

 

 

Bikini en lamé or de l’actrice Rheem Kherici dans le film « OSS 117, Rio ne répond plus »

OSS 117Scène de la piscine avec les maillots vintage de la collection « Nuits de Satin »

25 Bikini OSS 117 Nuits de Satin

Bikini + Sortie de bain MAREKA des années 60 en nylon imprimé seersucker mauve à fleurs jaunes, doublé en coton jaune. Maillot 1 pièce américain ROBBY LEN  des années 70 en polyester mauve à bandes blanches.

27 Bikini OSS 117 Nuits de SatinTrikini DELLA – Lyon de 1968 en polyamide jaune. Ensemble bikini et top NINA RICCI sportswear en dorlastan des années 70.

26 Bikini OSS 117 Nuits de SatinBikini CARVEN des années 70 en polyamide blanc, accessoirisé de nœuds en soie.

 

 

GALLERY KINI :

Corner de maillots portés par des célébrités (Esther Williams, Laetitia Casta, Eva Green,etc…) et une exposition de photos encadrées de stars telles que Marilyn Monroe, Elisabeth Taylor, Ava Gardner, Jayne Mansfield, etc…

 

Maillot COLE of California USA de 1952, 1 pièce en lurex doré porté par Esther Williams.

 

Maillot DE WEESE Design of California des années 40 en lamé doré et stretch noir porté Laetitia Casta.

 

Maillot 1 pièce 1950’  LIBRON-VAHINE Paris, en coton imprimé, entièrement smocké dans le dos et porté par Eva Green.

7c maillot de bain 1950 nuits de satin Bikini de 1963, de marque  MAREKA Nice , en coton beige à boucle dorée, style « Ursula Andress » dans le film « James Bond contre Dr No »

 

GALLERY KINI 

Des maillots de marque couture (Dior, Carven, Nina Ricci, Oleg Cassini …)

 

Maillot OLEG CASSINI de 1967 (couturier de Jackie Kennedy ayant créé le look de la 1ère dame des Etats-Unis) en polyamide marine et liseré blanc et sa publicité.36 Maillot Dior et Oleg Cassini Nuits de SatinMaillot couture  « Christian Dior » de 1948 en tissu élastique vert émeraude, période « New-look ».

 

 

VERNISSAGE ET DEDICACE DE L’EXPOSITION

Chantal Thomass Bikini, la légendeChantal Thomass

Ghislaine RAYERSéance de dédicace du livre Bikini par les auteurs Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau

Gérard Collomb Ghislaine Rayer

Le sénateur Maire Gérard Collomb, Marie-laure Bellon, présidente directoire d’Eurovet, Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau

TF1 - Ghislaine RayerFrancesca Spinetta co-owner du magazine INTIMA et TF1

Ghislaine Rayer -Patrice Gaulupeau

intima novembre 1

intima novembre 2

intima novembre 3….

EXPOSITION BIKINI

AU GRAND MAGASIN DU PRINTEMPS A LYON

lyon mode city 625x330

IMG_1483-2-WLes Vitrines du Printemps

IMG_9142-(modifié-W)Bikini MAREKA desannées 60 en coton beige à boucle doré, style « Ursula Andress » dans le film « James Bond contre Dr No » et maillot 2 pièces « REARD of California » en coton vert et blanc de 1953.

IMG_9143-(modifié)-W

SIGNATURE DU LIVRE BIKINI, LA LEGENDE AU PRINTEMPS

IMG_9149-(modifié)W

 

 

Salon Lyon Mode City Lyon

 

lyon mode city

mode-city-lyon web

 

Exposition 80 ans de mode balnéaire en 2016

Exposition

« 80 ans de congés payés et de mode balnéaire »

Du 20 au 22 Septembre 2016

Paris Expo Porte de Versailles – SALON des CE

Exposition Bikini par Ghislaine Rayer Nuits de Satin à Paris

Soixante pièces mythiques – puisées dans la collection privée de Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau, experts-collectionneurs et historiens de mode –  racontent, grâce à 6 corners scénographiés par Thierry Virvaire, l’histoire du balnéaire et l’évolution du maillot de bain depuis la création des congés payés en 1936.

L’histoire de la loi sur les congés payés

Proposée « à la hussarde », le 7 juin 1936, par le gouvernement Léon Blum pour sortir de l’impasse des grèves, la loi sur les congés payées est votée à la presque unanimité (592 voix pour, 2 voix contre) moins de 2 semaines plus tard. Les travailleurs français ont du mal à réaliser qu’ils bénéficient désormais de 15 jours de congés payés par le patron. N’ayant pas eu le temps de s’organiser, les salariés qui pourront partir, iront principalement dans leur famille et non vers les plages. Il faudra attendre 1937 pour que les congés payés soient aussi la grande fête de la mer et du balnéaire. Les difficultés financières de la France et la guerre auront raison de cet enthousiasme vacancier. Il faudra attendre 1946 pour que le goût des vacances renaisse en France et que démarre enfin l’ère du balnéaire. Cette même année, Louis Réard présentera, à la piscine Molitor, le premier bikini.

exposition-bikini-nuits-de-satin-1

1936, les congés payés : tous à la plage

Point de départ du tourisme populaire, 1936 restera à tout jamais le symbole des « premières vacances au bord de la mer ». La toute nouvelle industrie balnéaire n’ayant pas eu assez de temps pour s’adapter à cette soudaine demande, les femmes se baignent aussi bien en maillot une pièce en laine des décennies passées qu’en maillot en coton, de confection ou « fait maison », sans oublier le rare deux-pièces encore très chaste qui vient de faire son apparition.

 

exposition-bikini-nuits-de-satin-1936-les-conges-payes-w-pa-2

Une rétrospective des différents styles de maillots que l’on pouvait voir sur les plages à cette époque.

exposition-bikini-nuits-de-satin-1936-les-conges-payes-w-p

1940/50’s, vacances à Deauville

Du deux-pièces en coton, à l’imprimé africain très en mode alors, en passant par le maillot à jupette.

Dans les années 50, le Bikini n’est pas encore le bienvenu sur les plages, le maillot de bain couramment porté se scinde en deux catégories : d’une part, le deux-pièces, dont la culotte montante couvre le ventre (même si le nombril peut être légèrement découvert) et d’autre part, le maillot une pièce, le grand classique qui permet de se déshabiller sans être impudique. Côté style, une grande nouveauté : la jupette ! Destiné à habiller un peu plus la baigneuse, ce nouveau maillot a l’avantage de pouvoir être porté en dehors de la plage, au bar de la piscine ou dans les jardins de l’hôtel…

exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-vacances-a-deauville-w

exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-vacances-a-deauville-2

exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-vacances-a-deauville-1exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-vacances-a-deauville

1950’s, l’âge d’or du balnéaire

Une sélection des plus beaux maillots une pièce de cette décennie : 10 maillots-gaine aux imprimés lumineux façonnés pour sublimer le corps de la femme, de Charmis à Dior.

La décennie 50 sera la période la plus créative pour le une pièce, et les couturiers célèbres ne s’y tromperont pas. Christian Dior ayant créé le style « New-look » en 1948, cette mode sera aussi le must de l’élégance balnéaire. Collaborant avec des marques américaines, on verra, en 1955, Jacques Fath faire la promotion de la marque Sutex tandis que Dior associera son nom à celui de la marque Cole of California.

exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-la-riviera-5-patrice

exposition-bikini-nuits-de-satin-1950-la-riviera-4patrice-g

1960’s, twist à St Tropez

Un corner d’une dizaine de bikinis à balconnets et de tenues de plage très à la mode à cette époque. 

Dans les sixties, le bikini devient la coqueluche des starlettes et de la jeunesse dorée, mais n’est pas encore de mise sur les plages familiales. Brigitte Bardot est la première actrice à s’afficher au cinéma en bikini en 1953 et, aux Etats-Unis, il faudra attendre 1962 qu’Ursula Andress démocratise cette nouvelle pièce dans le film « James Bond contre Dr No », pour que le bikini rentre dans les mœurs.

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w11

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w8

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w1

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w4

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w3p

 

 

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w6

exposition-bikini-nuits-de-satin-1960-twist-a-st-tropez-w9a

1970’s, la croisière s’amuse

La consécration du mini-maillot et l’apparition d’un style nouveau pour parader au bord de la piscine. Sélection de bikinis et trikinis mythiques.

Après 1968, les mentalités changent et le bikini fait aussi sa révolution. Il perd son côté glamour, le soutien-gorge balconnet se transforme en soutien-gorge triangle, qui correspond plus aux critères de la femme libérée.Le bikini a enfin trouvé son style définitif et sera porté de manière identique tout au long des décennies suivantes.

exposition-bikini-nuits-de-satin-1970-la-1croisiere-samuse

exposition-bikini-nuits-de-satin-1970-la-croisiere-samuse

exposition-bikini-nuits-de-satin-1970-la-croisiere-samuse-c

exposition-bikini-nuits-de-satin-1970-la-croisiere-samuse

exposition-bikini-nuits-de-satin-vacances-de-star-thomas-co

exposition-bikini-nuits-de-satin-vacances-de-star-wthomas

exposition-bikini-nuits-de-satin-vacances-de-star-thomas-coo

….

Catalogue de l’exposition

catalogue ce 1

 

catalogue ce 2

catalogue ce 3

catalogue ce 4

catalogue ce 5

catalogue ce 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition Historical Lingerie à Chongqing

 

HISTORICAL LINGERIE EXHIBITION

Au Musée Yuan de Chongqing en Chine

Du 24 Mars au 25 Mai 2018

De 1775 à 1975, des paniers de Marie-Antoinette à la lingerie de Chantal Thomas, le musée Chongqing Yuan présente deux siècles d’excellence du savoir-faire français dans le monde de la lingerie. L’exposition propose une centaine de pièces textiles issues de l’une des plus grandes collections au monde, la collection «Nuits de Satin Paris», qui regroupe plus de 5000 pièces de lingerie, corsets et maillots de bain. En parcourant cette exposition, vous verrez l’évolution de la lingerie, celle de la société, les innovations industrielles, la beauté des matériaux, la qualité de l’artisanat, les talents et les créations…
3 Historical Lingerie Exhibition ChongqingEntrée du Musée Yuan de Chongqing avec projection au sol des photos des pièces exposées
Le musée Yuan situé à Chongqing, connu sous le nom de «Œil de Chongqing», en raison de sa forme circulaire unique, semble vouloir dire : observez le monde et l’histoire à travers tous ses points de vue en montrant différents pays et différentes formes d’art et Culture. Par conséquent, l’exposition sur l’histoire de la lingerie a trouvé un excellent lieu d’exposition au Musée Yuan.

Paniers, Tournures et Crinolines

Au milieu de l’espace de réception du musée, l’exposition présente « Fashion’s Inner » : du 18ème au 19ème siècle en France, c’est le royaume des corsets, des crinolines, des jupes-cage et des tournures.
9 Historical lingerie Exposition ChongquingCrinolines and bustles predecessor – Panier from 1775. 克里诺林裙和箍圈裙的前身1770年的帕尼耶裙

10 Historical lingerie Exposition Chongquing

Les « Paniers » furent la pièce maîtresse des dessous féminins durant le règne des Rois Louis XV et Louis XVI. Apparus vers 1715 en Angleterre et en France, cette savante construction de fines lames d’acier ou de fanons de baleines avait pour but de faire gonfler les hanches et par réaction de rendre la taille plus fine. Comme toujours la frivolité et la jalousie des femmes de la cour prit des airs de compétition et on se retrouva à partir de 1730 avec des robes pratiquement importables, avec lesquelles il était difficile de se déplacer, et surtout qui prenaient une place énorme, au vu des portes dont on n’avait pas augmenté l’ouverture et des sièges dont les accoudoirs interdisaient toute assise.
«Side-hoops» (Paniers) were the centrepiece of female underwear during the reign of King Louis XV and King Louis XVI. Appearing around 1715 in England and France, the skillful constructions of fine steel strips or whale-bones were used to fill out the hips and in so doing make the waist appear finer. As always, the frivolity and jealousy of the women of court took the form of competition and from 1730 one finds dresses which are practically unwearable, within which it was difficult to move, and which, took up an enormous amount of space, particularly in regards to doorways whose opening had not been increased, and chairs whose armrests prohibited all seating.
帕尼耶裙撑在十八世纪(路易十五至路易十六在位时期)是女性内衣的不可分离的部分。从1715年开始出现于英国和法国,这种制造精密的裙撑由细钢片和鲸须组成,用于撑开胯部让下装膨大化,从而更加配衬出女士的纤纤细腰。由于宫廷女性的轻浮和争风吃醋使得这股风潮在1730年演变为难以穿戴的裙装,穿着该裙的女士不易移动,当时的大门和座椅的大小也并未调整,阔大的裙摆占据了太大的空间,以至于着装的女士们连通过走道都很困难,而狭窄的扶手所限定的座椅空间则完全无法坐下。
A partir de 1850, l’impératrice Eugénie va révolutionner la mode durant vingt ans en imposant le port de la crinoline. Tout aussi déraisonnables que les paniers, les crinolines étaient des jupons circulaires, constitués d’arceaux de fer, recouverts de toile de crin (d’où son nom), dont les plus imposants pouvaient mesurer 3 mètres de diamètre pour les robes de bal. Cette mode éphémère sera remplacée au fil des années par de savants dessous, les tournures ou faux-culs et les jupes-cages. Le second empire est aussi indissociable de l’engouement pour le corset qui va devenir un accessoire  vestimentaire incontournable.
From 1850, the Empress Eugénie revolutionised fashion for twenty years by imposing the wearing of crinoline. Equally as unreasonable as the side-hoops, crinolines were circular petticoats, incorporating iron hoops, covered in a web of horse mane, (where it takes its name from), of which the most imposing could have had a diameter of 3 meters for ball dresses. The passing fashion would be replaced over the years by skillful underwear, bustles or False bottoms, and cage skirts. The Second Empire is also inseparable from the infatuation for the corset which would become an indispensable clothing accessory.
从1850年开始,拿破仑三世的欧仁妮皇后在时装界进行了长达20年的革新,同时也引导了穿戴克里诺里裙的风尚。和帕尼耶裙撑一样不实用,克里诺林衬裙是由铁箍环绕而成, 并覆盖着用马鬃(也是克里诺里裙的名字起源)编织成的内裙撑,最夸张的为出席舞会而制的克里诺林裙可长达3米直径。这种流行时尚在未来的历史长河中逐渐被更佳精巧窄小的衬裙取代,臀垫,假臀,鸟笼式长裙等。第二帝国时期,紧身胸衣又成为服装穿戴时尚不可或缺的配件,让女性们再次沉迷。
Martine Carl déshabillé - Collection Nuits de SatinDéshabillé style époque Second Empire 1860 en satin rose, dentelle Chantilly noire et tulle « Point d’Esprit » ivoire porté par la célèbre actrice française Martine Carol dans le film « NANA » d’après le roman d’Emile Zola.Nightdress era Second Empire 1860 in pink satin, black Chantilly lace, and ivory « Point d’Esprit »  tulle, worn by the famous French actress Martine Carol in the movie « NANA » based on the novel of Emile Zola.居家便裙 – 第二帝国时期、1860年的粉红色绸缎居家便裙,镶黑色尚蒂伊花边和象牙色 »Point d’Esprit »薄纱边,法国著名女影星玛蒂娜•卡罗勒在根据埃米尔•左拉同名小说改编的电影“娜娜“中着此居家便裙

Corsets de 1775 à 1915 – 紧身衣 Corset 12

12 Historical lingerie Exposition Chongquing

Enfant naturel du corps piqué, droit ou à baleines et dont le règne a duré près de 5 siècles, le corset est né dans sa forme moderne aux environs des années 1830, c’est-à-dire au moment où sa fermeture s’effectue sur le devant  au moyen d’un busc à œillets en deux parties. Le corset n’évoluera fondamentalement que très peu durant un siècle. Bien que changeant constamment de forme, de style, de hauteur, de tissu… le corset est le sous-vêtement et l’accessoire incontournable et le dénominateur commun du 19ème siècle.
Si la taille fine est en Europe une tradition monarchique séculaire, la démocratisation du corset, ainsi que sa médiatisation par la publicité et la photographie naissantes, va encourager toutes les femmes, même les plus humbles, à se serrer la taille. De l’Impératrice Eugénie à la moindre blanchisseuse, de la Princesse Elisabeth d’Autriche (plus connue sous le nom de Sissi) aux cocottes des théâtres de boulevards, toutes n’auront qu’une obsession, avoir une taille fine… d’environ 50 cm!
The corset has a rich history from the 16th century. Its current shape, with the lacing on the front through two sets of eyelets, appeared in 1830 and barely changed over the century. Corsets had various shapes, styles, measurements… but it always remained the key underwear of the 19th century.
Even though having a slender waist was an age-old tradition in Europe, the popularization of corsets combined to its media exposure through advertising and the budding art of photography, encouraged every women from every classes to squeeze their waist at any cost. Sometimes beyond reason, and to the point of risking their life over it. From Empress Eugenie to a mere washerwoman, from Princess Elisabeth of Austria (also known as Sissi) to the boulevards’ harlots – all were obsessed with having an ever slimmer waist. The fine size to about 19 inches!
紧身胸衣始于十六世纪,在1830年左右诞生了有着现代形式感的紧身胸衣(就是说它的封合处采用两块带眼扣的胸衣撑置于胸前),在随后的一个世纪里紧身胸衣并没有特别大的转变了。尽管会有不同的造型,风格,高度,面料…… 紧身胸衣始终是内衣的必备,是十九世纪的主流。 拥有细腰曾是欧洲皇室贵族的传统,紧身胸衣的普遍化,再者由于广告效应和摄影的发明,将纵容所有的女性们,即便是平民阶层,也束紧她们的腰部。从欧仁妮皇后到普通的洗衣妇,从奥地利的伊丽莎白公主(即世人皆知的茜茜公主)到街道剧院的戏女,每个人都被拥有细腰的欲望所驱从。细腰可达50厘米左右!

15 Historical lingerie Exposition Chongquing

美丽年代  La Belle Epoque 共11 套

A Paris, baptisée capitale du monde, les années 1900 sont un feu d’artifice, un défilé de mode et une fête permanente. La femme étant le centre de toutes les attentions, qu’elles soient épouses de grands bourgeois, artistes ou cocottes, elles se doivent d’être les plus belles, de paraître les plus riches. On se ruine en toilettes, les robes sont somptueuses, les dessous aussi. La lingerie de corps est en coton blanc finement brodé et rubané, les riches Jupons en soie de couleurs vives, le corset, toujours incontournable, jette ses derniers feux.

16 Historical lingerie Exposition Chongquing

In Paris, renamed the “Fashion capital of the world”, the 1900s were an explosion, a fashion show, and a permanent party. Women were the centre of attention, whether they were the wives of the bourgeois, artists or mistresses, they had to be beautiful, to appear the richest. One ruined oneself on grooming, sumptuous dresses, and underwear too. The lingerie de corps made from white cotton finely embroidered and ribboned, lush Petticoats in brightly coloured silk, the corset, still indispensable, playing its last tricks.
1900年的巴黎,作为美好年代的世界首都宛如烟花般绚烂,泉涌着不断的时尚走秀和日日笙歌的盛宴。美丽的女性作为人们关注的焦点,不论是达官显贵的夫人,艺术名流的太太们,或者社交名媛,都在追求极致的美丽,这也是一种对于家族财富的彰显。这些女士们花大量的时间梳妆,裙子极具奢华,内衣也无例外。贴肤的内衣采用白色的高级棉料配以刺绣和华丽拴带,蓬松的丝质衬裙采用鲜艳活泼的颜色,紧身胸衣作为不可少的角色,大放异彩地进入它的尾声。

17 Historical lingerie Exposition Chongquing

Les Années Folles – The Roaring  Twenties – 疯狂年代 20 30年代

20 Historical lingerie Exposition Chongquing

Au sortir de la guerre, la France fait table rase du passé. On veut oublier et retrouver l’insouciance des années 1900. Les mœurs et la mode vont être radicalement bouleversés. Au milieu des années 1920, le terme de « Garçonne », en référence à la nouvelle silhouette très masculine, devient alors synonyme de femme émancipée, active et autonome, libre de ses mouvements; c’est la première révolution féministe. « Les Garçonnes » vont faire ce qui ne s’était jamais fait : couper leurs cheveux très courts, fumer, conduire vite, montrer leurs jambes, porter des pantalons et tenter d’être autonomes.
Au niveau mode, la coupe des robes est droite, tubulaire, longiligne; il n’y a plus de taille, elle est abaissée au niveau des hanches. Pour la première fois dans l’histoire du costume féminin, les jambes sont découvertes jusqu’au genou. Pour les dessous, c’est la même révolution, le corset a disparu. Il est remplacé par une gaine souple qui ne monte pas plus haut que la taille et descend seulement jusqu’à l’aine. On voit apparaître les premières parures constituées d’un porte-jarretelles, d’un soutien-gorge et d’une culotte, ou par une simple combinaison-culotte fluide, accompagnée d’un soutien-gorge bandeau.

22 Historical lingerie Exposition Chongquing

At the end of the war, France made a clean sweep from the past. One would forget and recapture the recklessness of the 1900s. Morals and fashion would be radically upset. In the middle of the 1920s, the term «Flapper Girls», was coined to represent the very masculine silhouette, thus became synonymous with the emancipated woman, active and independent, with freedom of movement, it was the first feminist revolution.The cut of dresses was straight, tubular, slender, there was no longer a marked waistline, it was lowered to the level of the hips. For the first time in the history of women’s costume, the legs were uncovered to the knee. For underwear, it was the same revolution, the corset had disappeared. It was replaced by a soft Girdle that did not go up any higher than the waist and went down to the groin. One saw the first adornments appearing constituted by a suspender belt, a Bra, and knickers, or by a simple, fluid cami-knicker, accompanied by a bandeau bra.

21 a Historical lingerie Exposition Chongquing

战后,法国掀开新的篇章。人们要忘记1900年代的一切奢华及显露,时尚的潮流也急剧地变革了。从1920年代起,大男孩式的穿着风行起来:面料的裁剪男性化成为了女性独立,活跃和自主的标志。这也是第一次女性主义潮流。这些美丽的假小子尝试着曾未有过的女性变革:剪短发,吸烟,开快车,展示自己的美腿,穿裤子,并尝试独立自主。 在时尚的表现上,裙子的裁剪开始变成直筒的,纤细的,不在有过于细腰的讲究,裙子从腰部下移到胯部开始。在女性服装历史上第一次,女性的腿部能裸露至膝盖的部位。在内衣上,也是有同样的变革,紧身胸衣消失了,它被一种柔软面料从不高于腰部的地方包裹至腹股沟的形式所取代。我们看到了由吊袜带,文胸和内裤所组成的,或者是文胸和内裤连体的现代内衣的雏形。

 

L’invention de la Guêpière – Bustier invention –蜂腰式紧身胸衣

23 Historical lingerie Exposition Chongquing

Inventée par Marcel Rochas en 1947, la Guêpière va devenir le must de la lingerie française, une pièce d’exception fabriquée par les marques de luxe et réservée à une clientèle aisée, pour les femmes soucieuses de leur séduction.
Invented by Marcel Rochas in 1947, the Bustier would become the must have of French lingerie, a piece produced by luxury brands and reserved for a wealthy clientele, for women mindful of their powers of seduction.
在1947年,由马塞尔·洛查斯于发明的古皮埃尔紧身衣(蜂腰式紧身胸衣)成为了法式内衣的必备,尤其成为著名大牌们为身份尊贵的名媛定制的单品,是她们展示性感的利器。

 

Christian Dior 9

En 1947, Christian Dior, un grand couturier qui va devenir mondialement célèbre invente une nouvelle ligne, le New-Look, qui est caractérisé par une taille fine, très marquée, une poitrine ronde et haut placée. Ses longues jupes sont larges, plissées, fluides et gonflées d’amples jupons. Le New-Look et la Guêpière sont intimement liés et Christian Dior précise d’ailleurs à l’époque : « Pas de mode sans sous-vêtements. ».

24 Historical lingerie Exposition Chongquing

In 1947, Christian Dior, a grand couturier, who would become world famous, invented a new line, the New-Look, which is characterised by a strongly marked, narrow waist, and a rounded and high-placed bust. Its long skirts were broad, pleated, fluid, and inflated by large petticoats. New-Look and the Bustier are inextricably linked to Christian Dior stipulating at the time: «No fashion without underwear».

25 Historical lingerie Exposition Chongquing

1947年,克里斯汀·迪奥成为举世瞩目的高级成衣制造者,开创了新的女性曲线:新面貌New-Look,这种新曲线的特征是细腰,强调与胸部曲线的对比,并将胸部圆型化并托高。此外用衬裙撑起来的宽摆长裙,褶边,顺滑。迪奥先生将New-Look与蜂腰式紧身胸衣紧密配搭,并且他在那时重点讲述 : « 没有内衣,没有时尚»。

 

Les années 50/60   – The 50/60s’ – 50/60年代    最好与最坏

26 Historical lingerie Exposition Chongquing

Les années 50 sont l’âge d’or de la lingerie et de la féminité. Brigitte Bardot attise tous les fantasmes tandis que de l’autre côté de l’Atlantique, Marilyn Monroe laisse le souffle impudique du métro New-Yorkais révéler ses jambes à une Amérique encore puritaine. La belle lingerie fait partie intégrante de la mode, une femme élégante se devant d’être parée des plus beaux dessous.
Si les années 50 furent l’âge d’or de la lingerie et de la féminité, les années 60 en furent le crépuscule. Le Nylon qui avait permis toutes les audaces, fut tout à coup remplacé par une autre fibre, qui pour la première fois était extensible en tous sens. Le Lycra était né, et les marques s’en emparèrent pour créer une nouvelle lingerie, plus simple, plus fonctionnelle, plus minimaliste.
Dans le même temps, la mode était à la mini-jupe, qui ne permettait plus le port des bas et par conséquence imposait le port du collant. La lingerie devint presque invisible à l’exception de la mode éphémère des Panty pour le jour et des Babydoll pour la nuit.

27 Historical lingerie Exposition Chongquing

 

Babydoll and Panty – 风格和短裤

28 Historical lingerie Exposition Chongquing

La Babydoll est un déshabillé très court en nylon vaporeux, dont la mode fut lancée à la fin des années 50 par le film du même nom réalisé en 1956 par Elia Kazan. Ce ne sera pas un grand succès populaire mais elle sera très utilisée dans le cinéma européen et surtout américain pour mettre en valeur le coté sexy des stars Hollywoodiennes.
Quant au Panty, ce sera la dernière pièce inventive de la lingerie moderne. Créé pour « habiller » le haut des jambes découvert par la mini-jupe, il sera en confrontation directe avec la nouvelle invention du collant. C’est ce dernier qui gagnera la partie, et contribuera à étouffer pour une longue période l’industrie de la lingerie.
The Babydoll is a very short nightdress in see-though nylon, for which the fashion was launched at the end of the 50s by the film of the same name produced in 1956 by Elia Kazan. It was not a great popular success but it would often be used in European cinema and above all American to emphasise the sexy side of Hollywood stars. Regarding the Panty, it would become the last piece of modern lingerie that was created. Created to «dress» the top of the legs uncovered by the mini-skirt, it would be in direct confrontation with the new inventions of tights. It is the latter which won the game and contributed to the suffocation of the lingerie industry for a long period. 
Babydoll风格是一种短的由透明尼龙材料制成的睡衣,1956年由埃利亚·卡赞主演的同名电影Babydoll推行了这股风潮。事实上这种风格并没有在普通大众中获得巨大反响,但是在欧美的电影里尤其是美国电影中常常被用来衬托好莱坞影星的性感一面。短裤,是现代内衣界的最后一项发明。当时是为了不让超短裙走光而设计出来遮盖大腿根部的衣物,它将与后来的连裤袜进行角逐,后者胜出。连裤袜在随后很长的时间里,成为了内衣界的霸主之一。

 

Chantal Thomass 11

29 Historical lingerie Exposition Chongquing

Les années soixante-dix sont synonymes de conquêtes de nouveaux droits par les femmes. Les sous-vêtements laissent place au corps qui se dévoile toujours plus: slip taille basse, bonnets de soutien-gorge préformés, transparents, voire absents. En 1975, les dessous chics français font leur grand retour avec Chantal Thomass et sa lingerie noire, qui est encore aujourd’hui l’image de la féminité rayonnante.
Styliste de prêt à porter, dès 1976, Chantal Thomass va oser introduire de la lingerie dans ses collections et faire défiler ses mannequins en petite tenue. C’est un immense succès qui lui permet de réhabiliter successivement le soutien-gorge qui était banni, la guêpière qui était oubliée et le corset qui n’était plus qu’un souvenir de grand-mère. Elle redonnera aussi ses lettres de noblesse aux bas et aux porte-jarretelles qui avaient disparus depuis l’invention de la mini-jupe. Réhabilitant aussi la couleur noire, jugée bien trop érotique, Chantal Thomass deviendra la référence mondiale de la lingerie française.
The seventies were synonymous with victories in new rights for women. Underwear made way for the body which became more and more revealed: hipster knickers, perforated bra cups, see-through, or even absent. In 1975, chic French underwear made its big comeback with Chantal Thomass and her black lingerie, which is still today the image of radiant femininity.
As a designer, Chantal Thomass, from 1976, she would dare to introduce lingerie in her collections and would make her models parade in a state of undress. It was an immense success which allowed the successfully restoration of the Bra which was outlawed, the Bustier which had been forgotten, and the corset which was nothing but a grandmother’s memory. She also revitalised the reputation of suspender belts which had disappeared since the invention of the mini-skirt. Also, restoring the colour black, judged to be too erotic, Chantal Thomass became the worldwide benchmark for French lingerie, which is still today the image of radiant femininity.
70年代是女性争取到更多权利与自由表达的年代。贴身的内衣覆盖肌肤的面积在不断地减少:低腰短裤、预制的文胸、更有透明的,乃至索性不穿戴。在1975年,尚达尔·托马斯带着她的黑色复古内衣强势回归,迄今为止,这依然是内衣史上展现女性光辉的精彩一幕。
作为一位时尚设计师,1976年,尚达尔大胆地将内衣引入她的成衣展示,并由模特穿戴走秀。当时在社会上引起了巨大的轰动,内衣重新走入人们的视线:无论是被驱逐的文胸,被遗忘的蜂腰式紧身衣还是祖母辈的紧身胸衣。尚达尔也让由于超短裙的流行而被抛弃的吊带袜等焕发了新生。同时,被误解为太过挑逗性的黑色,也重新回到内衣的颜色中,尚达托马斯留下了内衣史上光辉的一笔。

 

VERNISSAGE DE L’EXPOSITION

En présence du directeur du Culture Media  de Chongqing,
Lingbo Favre scénographe et Ghislaine Rayer de Nuits de Satin
Journalistes pour la conférence de presse
Directeur du Culture Media  de Chongqing, Lingbo Favre et Ghislaine Rayer

Ghislaine Rayer - Directeur Musée Exposition Corsets Chongquinq

Fashion look made in China

Exposition Corsets Chongquinq -shibuya girlShibuya girl devant la lingerie 1900

Designers devant les crinolines

Fashion looks

Visiteurs de l’exposition

Ghislaine Rayer - Lingbo Favre -Exposition Corsets Chongquinq

Lingbo Favre et Ghislaine Rayer de « Nuits de Satin »
Influenceurs locaux et Ghislaine Rayer

Martine Carol

Quelques lingeries et robes portées par Martine Carol  dans ses films les plus célèbres, appartenant à la Collection « Nuits de Satin »:

Nana

Nana affiche

Film inspiré du roman éponyme d’Emile Zola, réalisé par Christian-Jacque en 1955 avec Martine Carol et Charles Boyer.

Corset-guêpière porté par Martine Carol

Martine Carol dans le film NANA en 1955-

Martine Carol dans le film NANA en 1955-2

NANA – Autre tenue portée par Martine Carol dans ce film

Déshabillé en tulle plumetis

Martine Carl déshabillé - Collection Nuits de Satin« Historical lingerie exhibition » Exposition au Musée Yuan de Chongqing en Chine

deshabillé martine carol Nana

Exposition au Sinan Mansions à Shanghai (Chine) en 2017- Déshabillé style époque Second Empire 1860 en satin rose , dentelle Chantilly noire et tulle « Point d’Esprit » ivoire porté par la célèbre actrice française Martine Carol dans le film « NANA » d’après le roman d’Emile Zola.
Exhibition at Sinan Mansions in Shanghai (China) in 2017 – Nightdress era style  Second Empire 1860 in pink satin, black Chantilly lace, and ivory « Point d’Esprit » tulle, worn by the famous French actress Martine Carol in the movie « NANA » based on the novel of Emile Zola.
Nicole Courcel déshabillé (2)Ce déshabillé fut aussi porté par Nicole Courcel

LOLA MONTES

Lola Montès affiche

Lola Montès est un film français réalisé par Max Ophüls fin 1955 . Les acteurs principaux étaient Martine Carol et Peter Ustinov.

Robe corsetée portée par Martine Carol dans ce film

Lola Montes, Max Ophuls, 1955

Secrets d’alcôves

Secrets D'alcôve - Film Jean Delannoy 1953 - Sketch Le Lit De La Pompadour affiche

Secrets d’alcôve est un film français à sketches de Jean Delannoy, Henri Decoin, Gianni Franciolini et Ralph Habib sorti en 1954. Un des sketches s’appelle Le Lit de la Pompadour avec Martine Carol.

Martine Carol - Secrets D'alcôve - Film Jean Delannoy 1953 - Sketch Le Lit De La Pompadour 4

Martine Carol - Secrets D'alcôve - Film Jean Delannoy 1953 - Sketch Le Lit De La Pompadour 3
Robe portée par Martine Carol dans une autre scène

Martine Carol - Secrets D'alcôve - Film Jean Delannoy 1953 - Sketch Le Lit De La Pompadour 4

Secrets d'alcôve robe Martine Carol logo

Un caprice de Caroline chérie

Un_caprice_de_Caroline_cherie

Un Caprice de Caroline chérie est un film réalisé par Jean Devaivre avec Martine Carol en 1952

Martine Carol -Un Caprice De Caroline Chérie

 

Shooting Swimwear

Les maillots de bain de la collection  “Nuits de Satin” portés par des célébrités
‘Nuits de Satin’ swimsuits collection worn by celebrities

 

Le maillot de bain en dentelle et velours noir porté par Marilyn Monroe pour un shooting photo de la célèbre marque de balnéaire américaine des années 50. 

 Marylin Monroe’s  black lace and velvet swimsuit she wore for a photo shoot of the famous 50′ brand “Catalina” . Pictures of the photo shoot go with the mythical swimsuit.  

 

Ce maillot fut également porté par Marilyn pour le film « Love nest » en 1951.

Marilyn wore  also this swimsuit in the movie « Love Nest » in 1951.

Maillots de bain années 60′ loués pour le film “OSS 117 Rio ne répond plus »
avec Jean Dujardin de Michel Hazanavicius

 

Affiche-OSS-117web

Swimsuits from the 60s rented for the movie ‘OSS 117 Lost in Rio’ 
with Jean Dujardin directed by Michel Hazanavicius

OSS 117Scène de la piscine en référence au film de “James Bond contre Dr No”
Swimming pool scene in reference to the film ‘Dr No’

ossJean Dujardin et les « Girls » en bikini dans la scène de la piscine
Jean Dujardin and the ‘Girls’ wearing bikinis in the swimming pool scene

Bikini en lurex doré créé par « Nuits de Satin » pour l’actrice Reem Kherici dans le rôle de Carlotta. Reem Kherici a été sélectionnée par le site Melty Fashion comme faisant partie du top 20 des actrices en bikini les plus marquantes sur grand écran.
Golden lurex bikini designed by ‘Nuits de Satin’ for the actress Reem Kherici playing Carlotta.Reem Kherici was chosen by the website Melty Fashion to be in the top 20 of most memorable actresses wearing a bikini in a movie.

Laetitia Casta en maillot de bain vintage DeWeese des années 50, collection  « Nuits de Satin » pour le magazine «Stiletto»

Laetitia Casta wearing a ‘Nuit de Satin’ vintage 50′ DeWeese swimsuit for the magazine ‘Stiletto’ STILETTO 09.08-(2)
Eva Green en maillot de bain Libron des années 50, collection « Nuits de Satin » pour le magazine « ELLE »
Eva Green wearing a ‘Nuits de Satin’ vintage 50’s Libron  swimsuit for the magazine ‘ELLE’

Eva-Green-Elle-2004-WebEva Green en maillot de bain Libron des années 50, collection « Nuits de Satin » pour le magazine « ELLE »
Eva Green
wearing a ‘Nuits de Satin’ vintage 50’s Libron  swimsuit for the magazine ‘ELLE’

Image68Maillot et bonnet de bain pour l’affiche du Grand Magasin le “Printemps
Swimsuit and swimming cap for the department store ‘Printemps‘ poster

2 Mario TestinoBonnet de bain à fleurs années 60 pour VOGUE © Mario Testino
Flowery swimming cap 60s for
 VOGUE © Mario Testino

Shooting Swimwear par Martial Lenoir
Swimwear shooting by Martial Lenoir

webclaramaillotbikini1Bikini historique en lurex doré de « Louis Réard », l’inventeur du bikini
Historic golden lurex bikini by ‘Louis Réard‘, the inventor of bikini

webclaramaillotfleur1Maillot gaine 1 pièce à fleurs rouge et parme « LE CATALAN à Lyon » de 1948
One-piece girdle swimsuit with violet and red flowers ‘LE CATALAN à Lyon’ from 1948

webclaramaillotlame1Maillot 1 pièce en lamé doré sur stretch noir « DE WEESE Design » Californie USA années 50′
One-piece swimsuit in golden lamé on black stretch ‘DE WEESE Design’ California USA 50s

webclaramaillotnoir1Maillot 1 pièce allemand « Orcheed » en nylon Utrecht années 70
German one-piece swimsuit ‘Orcheed‘ in Utrecht nylon 70s 

webmaillotblancMaillot 1 pièce baleiné à jupette, smocks dans le dos, années 50
One-piece swimsuit with whalebones and a skirt, smocked back, 50s

webclaramaillotturquoise1Maillot 1 pièce bleu ciel by « lastina » MARINA DEL MAR Californie USA de 1948
Sky blue one-piece swimsuit ‘lastina’ MARINA DEL MAR California USA from 1948

webclaramaillotune pieceparme1Maillot 1 pièce en polyester mauve, bandes blanches « ROBBY LEN Fashions » USA de 1965
One-piece mauve polyester swimsuit, white strips, « ROBBY LEN Fashions » USA from 1965

webclaramaillotviolet1Maillot 2 pièces de 1970
Two-pieces swimsuit 1970
webclaramaillotvioletmarin2Bikini violet « JESOSS Monte-Carlo » à culotte haute, années 50
Purple high waisted bikini ‘JESOSS Monte-Carlo’ 50s

webhelleannamaillotbleu1Maillot 1 pièce stretch marine et jupette en coton blanc « style marin » Le Catalan de 1965
Navy stretch one-piece with white cotton skirt ‘sailor-style’ Le Catalan from 1965

webhelleannamaillotrouge1Maillot 1 pièce rouge et carreaux noir et blanc « Le CATALAN » Lyon de 1965
Red one-piece swimsuit with black and white checks ‘Le CATALAN’ Lyon from 1965

webtrixiepinup1Maillot 1 pièce imprimé « Libron-Vahiné » années 50 en nylon et smocké sur les côtés
Printed one-piece swimsuit ‘Libron-Vahiné’ 50s, in nylon, with whalebones and smoked on the sides

Flyer Expo Mode City-1Maillot-short 1 pièce à rayure, modèle « Charleston » de 1970 mais d’inspiration 1900 – Maillots François GERARD – Paris, fg St Honoré
Striped one-piece swimsuit with shorts, ‘Charleston’ design from 1970 but of 1900 inspiration – François GERARD – Paris, fg St Honoré

Exposition PIN-UP

Exposition « Pin-Up, l’Age d’Or du Balnéaire »

Exposition PIN-UP .jpgCommissaires d’exposition – Ghislaine Rayer et Patrice Gaulupeau

 Galerie Joseph, 7 rue Froissart, 75003 Paris

Du 5 juillet au 3 septembre 2017

UN HOMMAGE AUX MAILLOTS DE BAIN DES PIN-UP DES ANNÉES 50 

 

1 Exposition Pin-Up- Maillots Hollywood 1 Copyright Ghislaine Rayer

Un corner dédié aux maillots de bain de luxe qui ont su égaler les robes de soirée lors des « Pool Parties » huppées d’Hollywood.

Publicité JANTZEN américaine des années 50 vantant « Le modèle ‘Mayflower’  pour rendre les femmes irrésistibles » . Photo de la publicité réalisée à la Coquille Club Resort de Palm Beach. Maillot de bain Jantzen en taffetas taupe et dentelle ivoire  couleur « café au lait »  -Collection Nuits de Satin.

Maillot de bain américain Cole of California, modèle ‘Vegas’ des années 60 bordé au décolleté de perles et de strass. Modèle à porter au bord des piscines de Las Vegas.

Publicité américaine Jantzen  des années 50 vantant les maillots avec brillants « Briller pour être encore plus glamour ». La publicité décrit aussi l’importance d’avoir un soutien-gorge intégré et un tissu moulant de qualité qui sculpte vos courbes : la « shape assurance » pour être sûre de soi !

Maillot de bain américain avec jupette à volant des années 50′ en taffetas extensible vert créé pour les « pools parties ».

Des maillots « couture » créés par les marques emblématiques américaines (Jantzen, Catalina, Cole of California, …) conçus pour les Pin-up et les stars hollywoodiennes.

 

13 Exposition Pin-Up- Maillots Hollywood Copyright Ghislaine Rayer

Maillot de bain CATALINA des années 50’ en lastex bleu ciel et rucher blanc avec des perles exposé avec sa publicité d’époque.

Maillot de bain de DeWeese Designs 1950 en organza bleu ciel avec des appliques de marguerites. La styliste de cette marque, Mary Ann DeWeese était connue pour son travail pour les designers des studios de Hollywood, le concours de Miss America ainsi que pour ses costumes pour les équipes américaines aux Jeux olympiques. Ce maillot de bain est un exemple du style flamboyant de cette époque en Californie.

Lithographie de Mr Z : « California Cocktail ».

Maillot Jantzen des années 50 et sa publicité vantant le style italien de cette gamme de maillot de bain qui s’inspire du look de Gina Lollobrigida, Sylvana Pampanini ou Anna Magnani, célèbres actrices pulpeuses de cette époque. 

Maillot de bain américain JANTZEN des années 50,  en coton groseille repiqué et photo de Rita Hayworth en 1952. 

Deux pièces taille haute américain de marque SEARS SEA STARS fin des années 50′ en coton blanc à motifs floraux.

Publicité américaine Jantzen des années 50 vantant le savoir-faire de la marque sur sa capacité à rendre les femmes irrésistibles grâce à sa façon de concevoir des maillots flatteurs et moulants mais aussi grâce aux nouvelles fibres utilisées. Le maillot idéal pour ressembler à une « Bathing Beauty » en référence à Esther Williams. Maillot de la publicité exposé  à côté.

Publicité de 1952 de la marque Catalina, fournisseur à cette époque de « Miss Univers » et des studios de cinéma hollywoodiens. C’était la marque des Stars ! Ce modèle est porté par une célèbre actrice hollywoodienne de l’époque Piper Laurie.

L’exposition met aussi en avant les tendances européennes des années 50, le Brigitte Bardot style ou l’esprit New-Look… quand la collaboration des grands couturiers français (Dior, Jacques Fath, Schiaparelli) avec les grandes marques américaines donne naissance à un style balnéaire Haute Couture et intemporel.

PIN-UP exposition maillot de bain Ad Dior

Publicité COLE OF CALIFORNIA, marque de maillots créée par Fred Cole en 1923. C’était au départ une entreprise familiale de tricots à Los Angeles. En 1936, il commence à collaborer avec la créatrice de costumes hollywoodienne Margit Fellegi, puis dans les années 50, il choisit Esther Williams pour représenter la société, et en 1955 il produit ses maillots de bain avec Christian Dior.

14 Exposition Pin-up Molitor Copyright Ghislaine Rayer

 

Décor des cabines de la Piscine Molitor à Paris, où fut présenté pour la 1ère fois, le 5 Juillet 1946, le premier Bikini créé par Louis Réard.

Maillot Français de marque Peter-Pan des années 50 en nylon bleu, smocké avec du « filés lastex » pour donner de l’aisance, les tissus n’étant pas encore extensibles.

Brigitte Bardot en 1957 et le maillot de bain une pièce des années 50 en tissu écossais. 

Elizabeth Taylor devant sa piscine en 1955 et  Maillots français de marque Libron-Vahiné  des années 50 dans 2 versions de couleurs différentes.

Maillot 1 pièce Libron-Vahiné Paris de 1950′ en nylon orange, imprimé de fleurs blanches. Soutien-gorge avec armature « monowire » très en vogue à cette époque.

15 Exposition Pin-Up- Molitor 2 Copyright Ghislaine Rayer

« Le Maillot gaine qui idéalise le corps de la femme ». Présentation de maillots gaine des années 50 en filés lastex des marques de luxe françaises « Kestos » ou « Catalan ».

Une présentation de maillots de bain issus des films aquatiques hollywoodiens, dont Esther Williams fut l’illustre Sirène.

25Exposition Pin-up Esther Williams swimsuit Copyright Ghislaine Rayer

Maillot de bain DeWeese en Lurex argenté des années 1950. Maryann DeWeese a travaillé pour les studios hollywoodiens, pendant l’âge d’or de Hollywood, en concevant des maillots de bain pour les stars. En 1951, elle lance DeWeese Designs et fabrique des maillots de bain de haute couture.

Maillot de bain Cole of California USA de 1952 en lurex doré d’Esther Williams pour le film « Million Dollar Mermaid ». En 1951 (avant qu’elle ait sa propre ligne), Esther Williams était l’ambassadrice de Cole of California. « Voici le costume parfait pour les vrais nageurs … le meilleur que j’ai jamais porté. Il vous embellira, dans l’eau ou en dehors. « 

24 Exposition Pin-up COLE of California

Maillot de bain et chemise assortie COLE of California, imprimé léopard fin 60’ très en mode à cette époque. Photos de Ava Gardner (1952) et Rhonda Fleming, actrices américaines en tenue léopard.

Maillot de bain Cole of California de la série « Scandaleux » de 1965. La designer Margit Felligi fut responsable de nombreuses innovations dans l’industrie du maillot de bain, comme l’utilisation du tissu Lastex, du nylon et du spandex. Elle était connue pour son utilisation créative des tissus. En 1965, elle révolutionne le monde du balnéaire avec son «Scandal Suit», un maillot audacieux d’une seule pièce avec une incrustation de résille sur le ventre.

Publicité et pochette d’un disque 33 tours en l’honneur du « Scandalous » . Ce maillot fut tellement scandaleux à cette époque qu’il fut l’objet de nombreux merchandising à son effigie.

Un focus Marylin Monroe avec, pour la première fois exposé en Europe, le maillot de velours et de dentelle qu’elle porta pour une séance photo de la marque Catalina puis pour le film « Love Nest » ou « Nid d’amour » en 1951. Des clichés de ce shooting et de ce film accompagnent ce maillot mythique.

27 Exposition Pin-up Marilyn Monroe Catalina swimsuit

Maillot de bain « Catalina » en dentelle et velours noir – Collection Nuits de Satin

Shooting pour la célèbre marque de balnéaire Catalina

 

PRESSE

 

GALA Ghislaine RAYER

 

L’âge d’or du balnéaire

L’Age d’Or du Balnéaire 

 
Quand de la censure naît une mode glamour….

Dans les années 50, les actrices Hollywoodiennes n’avaient pas le droit de se montrer en lingerie ou tenue légère. Pour contourner la réglementation en vigueur, les producteurs de cinéma, afin de valoriser la plastique de leurs célébrités eurent l’idée de les faire poser en maillot de bain. Les marques de balnéaires rivalisèrent alors de créativité pour créer des maillots de « stars » qui sublimaient les femmes

Mais l’âge d’or du balnéaire aux Etats-Unis dans les années 50/60, c’est aussi l’inconscience de l’après-guerre, la musique, la plage, le surf et un nouvel art de vivre !

Marilyn Monroe

 Ambassadrice iconique des marques de maillots de bain

 

Maillot de bain « Catalina » en dentelle et velours noir – Collection Nuits de Satin

Marilyn Monroe est l’icône glamour par excellence, le mot photogénie a été inventé pour elle. Mais l’actrice n’aurait jamais imaginé qu’elle puisse un jour avoir un tel destin. Née de père inconnu et d’une mère schizophrène, placée en famille d’accueil à 9 ans, elle se retrouve mariée, en 1942, à l’âge de 16 ans avec un ouvrier qui s’engage dans la marine marchande. Marilyn qui n’a pas fait d’étude, finit par trouver du travail dans la même usine que son mari en tant que plieuse de parachutes. C’est là qu’elle se fait repérer par un photographe de l’armée, David Conover, venu pour illustrer l’implication des femmes dans l’effort de guerre. Il cherchait un « physique » pour stimuler le moral des troupes à l’étranger quand il a découvre Norma Jean, une jeune fille de 18 ans, qui avait l’air très intéressante, même en salopette…

Grâce à cette série de photo publiée un peu plus tard dans le magazine YANK en 1945, elle fait ensuite la couverture d’une trentaine de magazines de Pin-up  et commence à se faire connaître comme la « Mmmmm girl ». Elle abandonne son travail pour se consacrer à sa carrière de mannequin, notamment auprès de l’agence Blue Book Modeling Agency. En décembre 1945, elle tourne son premier film-test pour l’agence, afin de promouvoir des maillots de bain. La « bombe sexuelle » est née et sa carrière commence  alors … Même lorsqu’elle devient actrice, puis star, elle reste l’ambassadrice incontestée des marques de beachwear qui utilisent à l’envi son sourire et son incomparable plastique pour promotionner leurs maillots de bain.

Marilyn n’est pas une légende, mais LA légende !

 


 Une plongée historique et fashion dans les coulisses d’Hollywood

 

Le code Hays

Dans les années 50, le puritanisme ambiant, le maccarthysme tout puissant et le lobby des ligues de vertu de la société américaine touchent l’univers de la mode. Parmi toutes ces ligues et autres organismes répresseurs, il en est un qui va sévir pendant plus de 30 ans et perturber le cours d’une industrie florissante : le code Hays, guide d’autocensure pour la communauté cinématographique hollywoodienne.

En pratique, l’application stricte du code impose de suivre des règles saugrenues : les baisers sont chronométrés, la nudité est proscrite, les costumes trop révélateurs sont bannis, le lit, même conjugal, devient obligatoirement des lits jumeaux…

PIN-UP Rita Hayworth maillot de bain swimsuit 50Rita Hayworth

Les scènes de déshabillage et la lingerie provocante doivent être évitées, sauf lorsqu’elles constituent un élément essentiel du scénario. En outre William Hays, étant sujet à un fétichisme particulier, traque personnellement les nombrils féminins.

Le maillot de bain deux-pièces taille haute, devient alors la seule pièce sexy et glamour autorisée sur les tournages et la promotion des films. Quant au maillot une-pièce, il sublime les stars en dévoilant leurs atouts, mais dans les règles !

PIN-UP Liz Taylor maillot de bain swimsuit 50

Elizabeth Taylor et Ava Gardner sont  des actrices de la Metro-Goldwyn-Mayer et cette société de production cinématographique diffuse jusqu’à 3 000 photos d’elles par semaine pour assurer leurs promotions.

PIN-UP Ava Gardner maillot de bain swimsuit 50

 « Bathing Beauty »  (Le Bal des Sirènes)

C’est le premier film 100% aquatique produit à Hollywood. Somptueusement mis en scène dans le plus grand studio alors jamais construit, ses scènes de natation synchronisée majestueusement chorégraphiées par le maître de l’époque Busby Berkeley, font d’Esther Williams une star dont le seul costume est le maillot de bain.

PIN-UP Esther Williams maillot de bain swimsuit 1950s' (240 x 300)Esther Williams en maillot de bain Cole of California

Esther Williams dont les maillots parfois provocants pour l’époque n’en demeurent pas moins des œuvres d’art en termes de style. Surnommée « la Sirène d’Hollywood », l’actrice américaine, après avoir été la vedette d’une vingtaine de films, devient une femme d’affaire prospère en se lançant dans la création de maillots de bain. S’inspirant des tenues de ses films, elle travaille pour la marque Catalina puis lance sa propre griffe, toujours commercialisée de nos jours.

L’âge d’or des « Pin-up » 

Une Pin-up est une représentation rêvée de femme , en dessin ou en photo, dans une pose attirante ou « sexy ». L’expression anglo-saxonne  « Pin-up girl » pourrait se traduire en français par « jeune femme épinglée au mur » (to pin : épingler).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Pin-Up, symboles de charme et d’érotisme, connaissent un très large succès, surtout chez les militaires, et notamment chez les G.I. Des représentations de Pin-up étaient fréquentes sur leurs murs de leur chambrée et paquetage. Certains pilotes, avec la bénédiction de leurs supérieurs,  en faisaient même peindre une sur le nez de leur avion bombardier.

Les années 50 deviennent l’âge d’or des Pin-up, principalement aux Etats-Unis. À cette époque, elles sont partout et apparaissent en « Une » des magazines, des journaux, posters, calendriers, petites vignettes à collectionner…

La plus célèbre des Pin-up fut et restera Bettie Page qui, si elle fut connue pour avoir posé en lingerie sexy, dut son plus grand succès à ses poses en maillots léopard, relançant ainsi la mode de cet imprimé.

 

La success-story des Pin-up continue jusque dans les années 70, où elles sont utilisées dans la publicité. Même Coca-Cola fera appel à Marylin Monroe  pour faire la promotion de leur célèbre boisson.

A la suite de l’apparition des magazines érotiques comme Playboy ou Penthouse, la mode des Pin-up disparaît progressivement au profit de photos réalistes de femmes nues moins fantasmées.

On assiste depuis quelques temps à un regain d’intérêt pour ces égéries des années 1950. La mode, la publicité, les médias et les artistes remettent ce style au goût du jour. Dita von Teese, en est la grande prêtresse et célèbre, dans ses shows internationaux, le grand retour de la Pin-Up.


Les tendances européennes des 50’s !

 

Pendant toute la période des années 50, le maillot de bain est porté soit en 2 pièces (culotte montante qui couvre le ventre et surtout le nombril) et le « une-pièce » qui permet de se déshabiller sans être impudique. Cette décennie est marquée par le développement de la créativité du maillot une-pièce Couture et du maillot à jupette.

Destiné à habiller un peu plus la baigneuse, il a l’avantage de pouvoir être porté au bar de la piscine ou dans les jardins de l’hôtel. Le maillot n’est plus forcément « de bain », il peut être de plage ou de cocktail, lors de ce que les américains appellent les « Pool Parties ».

Un style balnéaire flamboyant s’impose dans cette décennie, Les imprimés sont à l’honneur ainsi que les lamés et les maillots sont agrémentés de boutonnage, faux laçage, ceintures et larges poches. La jupette peut être droite, entrouverte, portefeuille ou coupée façon short.

Maillot Libron-Vahiné-Kestos  de 1948  Maillot à jupette en nylon imprimé , Collection Nuits de Satin

Toutefois, le rationnement des matières de l’après-guerre, en Europe, marque un frein au succès des maillots de bain habillés. Seules les très rares marques haut de gamme s’y essaient.

Les couturiers célèbres collaborent avec les marques américaines, leaders sur ce marché : Jacques Fath fait la promotion de la marque Sutex, tandis que Christian Dior associe son nom à la marque Cole of California, et Elsa Schiaparelli fait la promotion de la marque Catalina.

Certains d’entre eux sont devenus iconiques et la mode « Pin-Up  ou retro » a encore de beaux jours devant elle tant les reproductions de ces pièces sont encore prisées.

Comme la petite robe noire, il a sa place dans chaque garde-robe, toutes générations confondues…

 

La Crinoline

 Naissance, production et disparition de la crinoline

Le règne furtif de cette jupe-cage d’acier n’aura duré qu’une quinzaine d’années, de 1856 à 1870, mais le souvenir de ce curieux accessoire de mode qui fut le marqueur du second Empire, reste encore, 150 années plus tard, une des pièces les plus célèbres de l’histoire des dessous féminins.

crinoline 1860 Nuits de Satin

Qu’en aurait il été de la crinoline sans le second Empire, son apparat, son luxe, ses fêtes, et l’Impératrice Eugénie, fervente admiratrice de Marie-Antoinette et de ses robes à paniers ?

L_impératrice Eugénie en costume XVIIIème par F.X Winterhalter 1857

Cette jupe aurait elle été aussi énorme sans les six semaines de réjouissances annuelles au château de Compiègne où il fallait paraître, étonner, avoir la taille la plus fine, la robe la plus ample?  Ces « séries », comme on  appelait ces fêtes, étaient un rendez vous incontournable de toutes les célébrités du moment. Le monde des arts, des lettres et des sciences, les princes, les ministres et les ambassadeurs n’auraient manqué pour rien au monde ce must annuel à l’invitation de l’Empereur, et aux bons soins de l’Impératrice. Stendahl, Mérimé, Pasteur, Delacroix, Gustave Flaubert, Alexandre Dumas, Alfred de Vigny, Verdi, Viollet-Le-Duc, « l’invité permanent de toutes les séries et l’âme de toutes les fêtes improvisées. » 

L'impératrice Eugénie tenant son fils dans les bras, sur les marches de la terrasse du château de Compiègne Octobre 1856 -photo Olympe AguadoL’impératrice Eugénie tenant son fils dans les bras, sur les marches de la terrasse du                                     château de Compiègne Octobre 1856 (photo Olympe Aguado)

Même si l’ambiance et le réceptif impérial se voulait, comme on pourrait le dire aujourd’hui « à la bonne franquette », rien n’était trop beau pour être au niveau. On pouvait se ruiner, simplement pour être superbement habillée durant les dix jours de la série. « Un train spécial amenait chaque série d’environ cent personnes; une dizaine de wagons de première classe le composait, dont six wagons-salons pour les invités, et les autres pour les domestiques : on y ajoutait six fourgons pour les bagages que les dames élégantes se chargeaient de remplir de leurs multiples colis, l’usage étant d’emporter, pour une réception de dix jours pas moins de six robes de bal à crinolines, entièrement différentes, sans compter les robes de villes à petites crinolines pour la journée ».

1860s Metal Hoop Crinoline Dress

Mais revenons quelques années en arrière, et voyons les circonstances de la naissance de cette cage  appelée crinoline et laissons-nous guider par l’expert de cette époque, François Libron :

« Déjà sous la Restauration (1814-1830), les élégantes s’étaient progressivement re-juponnées et, à la veille de la révolution de 1848, on vit apparaître le jupon en tissu dit crinoline.  Ce tissu rigide, dont la chaîne était en fil noir et la trame en crin (fibre de queue de cheval), avait été inventé par un fabricant nommé Oudinot, qui l’avait appliqué spécialement aux cols-cravates pour les militaires. Le Petit courrier des Dames du 30 Juin 1830 le vantait comme imperméable, souple, léger, indispensable pour l’été. Puis la crinoline avait passé la Manche, et une Anglaise, Mrs Gavetson, avait eu l’idée d’en garnir ses hanches. C’est ainsi qu’une ébauche de crinoline fut exhibée le 1er août 1846, à l’exposition florale de Cremorne-Gardens, à Londres. La mode en France s’en empara, et la nouvelle étoffe servit aussi bien à faire bouffer les manches à gigots qu’à donner de l’ampleur aux jupons. »

Magasin Crinoline1865

L’enjuponnement de la femme prit, à partir de 1850, une progression rapide. Les plus réfractaires acceptèrent les jupons empesés et les jupons à volants, plus gracieux que ceux en crin, mais plus embarrassants. Les plus modestes firent doubler leurs volants de grosse mousseline, et s’affublèrent de quatre ou cinq jupons empesés et superposés. En même temps pour développer les hanches, on inventa une sorte de tournure appelée par euphémisme : « le  polisson ».

Le nombre des jupons devint incontrôlable, leur poids et leur maniement de plus en plus insupportable, aussi faut-il considérer qu’en 1856 l’avènement de la véritable crinoline ou sous jupe en acier, est ressentie comme une sorte de délivrance. Son inventeur Français parait avoir été un certain Auguste Person, originaire des environs de Chalon sur Marne. Il en aurait eu l’idée lorsqu’il n’était encore qu’un commis de magasin et aurait revendu le brevet à Tavernier en 1857, le créateur Parisien de la sous jupe d’acier. (Aux Etats-Unis, on trouve la trace d’un brevet d’une jupe cage métallique dès 1846, au nom de David Hough sous le numéro 4584, mais sans aucune commercialisation.)

Ce dispositif de cerceaux d’acier, recouvert de tissus blancs au début, puis de couleur (le rouge étant très apprécié) donna à la fois de la souplesse et de la forme à la robe en diminuant de façon conséquente le poids suspendu.

Crinolines d’environ 1860

Ces sous jupes d’acier, dont les cerceaux métalliques remplaçaient les baleines, s’attachaient par un lien de toile à l’agrafe renversée du corset. Pour la plupart, ces crinolines avaient quatre à cinq rangs de cercles de métal, les plus élaborées pouvant en avoir dix rangs, les trois premiers s’arrêtant aux hanches, le tout premier s’appelant un « traquenard ». Un journaliste du Monde Illustré d’avril 1862 décrit l’importance de la France en matière de mode en ces termes : « La France est le seul pays où les nations, même les plus éloignées, viennent chaque année étudier les modes nouvelles. Paris, depuis des siècles, donne le ton à l’univers. Le jour où le cerveau féminin imagina de tripler l’ampleur des robes, pour la joie des marchands de nouveautés et le désespoir des pères et des maris, il fallu soutenir cet échafaudage de soies et de dentelles ; la crinoline vit le jour… » 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Peu d’inventions ont eu le succès rapide et mondial de la crinoline. En moins d’un mois, elle avait franchi les frontières. Toute l’Europe voulait se mettre au diapason de la cour de l’Impératrice Eugénie, la démesure de la crinoline étant en parfaite adéquation avec le faste dispendieux du second Empire. L’impératrice Elizabeth d’Autriche, reine de Hongrie, plus connue sous le nom de Sissi fut aussi une grande adepte de cette mode.

Un an après elle florissait en Océanie, où les belles dames de Tahiti ne le cédaient en rien aux élégantes du boulevard des Italiens. De Saint Saint-Pétersbourg à New-York, il n’était d’élégance suprême qu’en portant une robe à crinoline, seule la Grande-Bretagne se faisait tirer l’oreille pour adopter la dernière invention française, la reine Victoria détestant cette mode, la trouvant trop « m’as-tu vu ».

Virginia, comtesse de Castiglione, maîtresse de Napoléon III et la princesse Romanov

Le marché mondial explosant en 1860, des industriels Américains entreprirent de répondre à cette demande aussi soudaine que gigantesque. Les frères Thomson (W S et E H) qui avaient depuis quelques années une petite usine à New York, vont rapidement se retrouver à la tête d’une des premières multinationales de la mode, puisqu’ils ouvriront en moins de deux ans, trois autres usines entièrement dévolues à la fabrication des crinolines. Une à Londres, une en Allemagne à Annaberg, et une en France, à Saint Denis, près de Paris. Chacune de ces usines emploie des centaines d’ouvriers, principalement des femmes, l’usine de New-York employant à elle seule plus de mille personnes qui fabriquent quotidiennement 2000 jupes crinolines qui sont expédiées aux quatre coins du monde.

A cartoon depicting a Crinoline factory, showing the hoop frames that supported billowing skirt

La forme de la crinoline évoluera rapidement pour essayer d’être plus pratique. La forme « cloche » étant invivable au quotidien, dès 1866, les couturiers et les fabricants s’essaieront à une forme plus aplatie sur le devant (ce qui permettait de danser plus aisément) et uniquement rebondie sur l’arrière. La mode des crinolines  s’évanouissant presque aussi vite qu’elle s’était imposée, les frères Thomson, se reconvertiront avec succès en fabriquant des corsets pendant trois décennies, sous la marque « Thomson’s Glove Fitting Corsets ».

crinolines

 En France, la fabrication de ces jupes cages n’est pas l’apanage exclusif des industriels américains. En effet, au centre de la France, à Valentigney près de Sochaux, deux frères ont une petite usine de transformation métallique d’outillage et de laminage. Leur ouverture d’esprit les pousse à diversifier leurs produits. Ils s’essayent aux accessoires ménagers et c’est un véritable succès : leur moulin à café manuel sera un des best-seller de cette fin du 19ème siècle, mais la mode foudroyante des crinolines attire aussi leur attention et ils fabriqueront très vite cette jupe cage plébiscitée par toutes les Françaises aisées ; 250 000 crinolines sortiront chaque année de leur petite usine. Pour augmenter leur capacité de production, ils prendront une usine plus grande, mais la mode étant changeante, ce ne sont pas les jupes cages qui occuperont ces nouveaux bâtiments, mais une toute nouvelle invention. Après avoir beaucoup travaillé pour la mode, les deux frères feront fortune dans l’automobile; ils s’appelaient Jules et Emile PEUGEOT.

peugeot-crinolineLa crinoline de Peugeot pèse entre 200 à 400 grammes, elle est composée de rubans métalliques reliés par de petits ressorts. En 1852,  Peugeot  produit 25 000 crinolines  par mois, soit un millier par jour. Le passage au corset se fait sans mal puisque ce dernier se construit autour  de buscs et de baleines similaires à ceux de la crinoline. En 1866,  Valentigney  usine 6 000 corsets par jour.

Caricatures, Pamphlets, Accidents et Incendies

Si la mode des crinolines ravissait les femmes, toutes fières de n’avoir jamais pris autant d’importance, les caricaturistes, les pamphlétaires et les chansonniers de l’époque en étaient encore plus satisfaits, les excès et les malheurs de ces « femmes cloches » ou « femmes ballon », faisant leurs délices.

Accident... de crinoline

Il faut dire que le comble du ridicule et du mal commode avait été atteint vers 1862 quand les crinolines pouvaient atteindre 1,80 m de diamètre, soit près de 2,5 mètres carrés au sol. L’ouverture des portes restant inchangée, le passage d’une pièce à l’autre devenait une aventure. La mode, tout aussi contraignante des paniers, un siècle auparavant, avait eu au moins l’avantage de permettre le passage d’une pièce à l’autre en se déplaçant latéralement.

1858 Crinolines Epinal 11Pour les crinolines, il n’en était pas question, tout mouvement était un problème. A l’intérieur, les élégantes faisaient tout tomber sur leur passage, à l’extérieur, le moindre vent transformait la belle en bateau ivre. La vie quotidienne même s’était adaptée à ces extrémités.

Au théâtre, la capacité d’accueil des loges avait été divisée par deux, au bal, les dames ne dansaient plus que bras tendus, les cochers ne prenaient plus qu’une cliente à la fois…

1858 Crinolines Epinal 13Tous ces problèmes n’étaient que bien peu de choses au regard du principal problème, qui, curieusement, a été complètement gommé au vingtième siècle, la sécurité. Quotidiennement, les dames en crinolines se font happées par les voitures hippomobiles, par les machines outils de toutes sortes, on dénombre chaque jour de nombreuses blessées. Mais c’est le feu le principal ennemi de celles que l’on peut réellement appeler les premières victimes de la mode.

En cette fin de siècle, le chauffage et l’éclairage fonctionnent entièrement avec des flammes vives. Dans chaque pièce : une ou plusieurs cheminées et pour s’éclairer, des bougies, des lampes à huile ou les tout nouveaux becs de gaz. Le danger est partout ! De plus la crinoline est une cloche remplie d’air, enveloppée de tissus hautement inflammables, le feu prend donc facilement et se développe très rapidement. C’est ainsi que des milliers de cas d’incendies de crinoline seront à déplorer aux quatre coins du monde, faisant de nombreuses victimes.Tragic Deaths of Oscar Wilde Half-Sisters

Parmi celles-ci, Oscar Wilde aura la douleur de perdre ses deux jeunes sœurs Mary et Emily lors d’un bal donné en leur honneur, mais c’est à Santiago du Chili que la mode des crinolines fera le plus de victimes. Il est 7 heures du soir en ce 8 Décembre 1863, la cathédrale est bondée, principalement femmes et enfants sont venus assister à la messe en l’honneur de l’immaculée conception. Tout à coup, la panique s’empare des fidèles, une épaisse fumée se dégage du toit et d’impressionnantes flammes s’emparent du bâtiment. Les morceaux de toiture incandescents tombent du centre de la nef, et rapidement les deux portails latéraux de l’église sont saturés par l’afflux des femmes en crinolines qui tentent désespérément de s’enfuir. Les encombrantes robes obstruent les voies d’évacuation possibles et rendent impossible les sauvetages. La quasi totalité des personnes présentes à la cérémonie périra dans des circonstance atroces. On dénombrera plus de deux mille victimes et cet incendie reste à ce jour l’un des plus meurtriers de l’histoire.

L'INCENDIE DE L'ÉGLISE DE LA COMPAGNIE DE JESÚS » LE 8 DÉCEMBRE 1863 À SANTIAGO DU CHILI. GRAVURE D'ERNEST CHARTON DE TREVILLE

La fin de la crinoline, le début de la tournure

Il suffira d’une bataille perdue à Sedan en 1870, pour que le second Empire cesse de briller de tous ses fastes et apparats. Celui qui avait été le premier président de la République, puis le deuxième Empereur des Français, n’est désormais plus rien. L’impératrice Eugenie son épouse, qui avait été le phare mondial de la mode et la principale instigatrice de la folie des crinolines, retourne à l’anonymat. L’heure n’est plus au luxe dispendieux, mais à la rigueur de la troisième république et à ses soubresauts révolutionnaires. Des 1871, la Commune, guerre civile parisienne sanglante, sonne définitivement le glas des excès monarchiques.

Mais le changement de régime politique n’affectera en rien le costume féminin qui continuer à perpétuer son goût pour le XVIIIe siècle et le style tapissier. La crinoline cèdera la place à la tournure. Cette armature métallique faite de demi-cerceaux donne à l’arrière de la jupe un aspect caractéristique qui justifie par ses rembourrages le terme familier de faux-cul.

Après 1870, tournure - dite aussi le faux cul

Crinoline et tournure ont exactement la même fonction déjà recherchée à d’autres époques avec le vertugadin : soutenir l’ampleur de la jupe, et souligner par contraste la finesse de la taille ; toute la mode du  19ème siècle vise à accentuer les courbes féminines naturelles par le double emploi du corset  pour affiner la taille et d’éléments pour accentuer la largeur des hanches (crinoline, tournure, drapés bouffants…)

Texte : © Patrice Gaulupeau/Nuits de Satin

Référence :

Les chronique du château de Compiègne par Pierre Quentin Bauchart, 1911

Le Corset dans l’art et les mœurs du XIIIe au XXe siècle de F. Libron et H. Couzot, 1933